Rechercher
rechercher

Dessine-moi un bon prof

ecol_bon_prof

L'enseignant idéal sous l'oeil des parents

Quelles qualités doit posséder un bon maître? Pour répondre à cette épineuse question, deux associations de parents d'élèves françaises ont fait, récemment, appel à l'institut de sondage, Opinionway. Ce dernier a également vérifié si les attentes des parents en matière de scolarité de leur bambin étaient comblées. Plus de 1'300 personnes ont été interrogées.

Profession enviée

L'enquête révèle que 70% des parents questionnés ont une bonne image du métier d'enseignant. «69 % d'entre eux déclarent même qu'ils conseilleraient cet emploi à leur enfant car il permet, notamment, de concilier vie professionnelle et vie privée (46 %); mais aussi parce qu'il prépare les générations futures à construire la société de demain (41 %)», souligne le site internet d'«intellego.fr».

Métier invisible

Du côté des professeurs, plus de deux tiers se disent satisfaits de leur travail. « Ils ne sont, par contre, que 41% à affirmer conseiller cette profession à leurs enfants, mais surtout 78% leur diraient qu'il s'agit d'un métier dont le travail invisible (préparation des cours, corrections de copies, réunions) n'est pas suffisamment pris en considération. Et 81% assurent que cette fonction est mal reconnue socialement et financièrement», poursuit la page web d'«intellego.fr». Les mécontents mettent en exergue le manque de reconnaissance de la profession et la pénibilité du travail.

Souci de la carrière

Pour les parents, l'enseignant idéal ne doit pas seulement transmettre des savoirs mais aussi des savoir-faire. Tous insistent sur le rôle clé de l'école au niveau du développement des compétences individuelles comme, par exemple, la créativité, l'imagination, l'esprit critique et la confiance en soi. Les ascendants mettent également l'accent sur l'importance de l'école au niveau de l'insertion sur le marché de l'emploi. Enfin, ils sont convaincus que le milieu scolaire demeure propice à l'acquisition d'habiletés sociales, comme, par exemple, l'apprentissage du vivre ensemble.

Persévérance valorisée chez les profs

Pour les pédagogues, le bon maître est celui qui inculque le goût de l'effort. Les instituteurs souhaitent, également, investir plus de temps dans la transmission de savoir-faire. Ils désirent, enfin, mettre encore plus l'accent sur la promotion et l'élévation sociales, par le biais de l'éducation. Ce souci est aussi partagé par les parents. Aux côtés des profs, ils sont à peu près 90% à souhaiter qu'on porte davantage d'attention aux enfants en situation de handicap ou ayant des besoins particuliers, de manière à ce que l'égalité des chances soit pleinement réalisée.

Débat sur les notes

Au niveau du système mis en place pour évaluer les écoliers, seule la moitié des parents et des enseignants se disent favorables aux notes. Signe que cette question est encore loin de faire l'unanimité.

Partager:
© ecoliers.ch - by etucom / 2018