Rechercher
rechercher

Les 10 heures

les_dix_heures_site_ecoliers

Ne rien négliger

La collation à la récréation, un véritable casse-tête pour les parents. Quels aliments choisir à l'heure où sonne la cloche de 10 heures? La diététicienne diplômée, Muriel Jaquet, nous aide à y voir plus clair.

«L'en-cas du matin peut être composée de fruits, de légumes, d'une céréale ou, éventuellement, d'un produit laitier, indique la diététicienne. Dans ce dernier cas, on optera pour du fromage ou du lait nature». Les boissons chocolatées sont à éviter, tout comme les produits manufacturés qui contiennent beaucoup trop de graisse et de sucre. Exit donc les pains au chocolat et autres viennoiseries. «En outre, les bonbons ou les chips ne sont pas adaptés à la collation de la matinée, proche du repas de midi et qui n'offre pas la possibilité de se laver les dents», explique la nutritionniste. Manger en cours de matinée n'est d'ailleurs pas indispensable si l'enfant n'a pas faim. «Par contre, il est souhaitable que le bambin boive suffisamment d'eau», souligne Muriel Jaquet. Les tisanes non sucrées et les jus de fruit coupés à l'eau constituent, également, une bonne façon de s'hydrater.

Facile et pas cher

Si l'écolier présente des signes de fatigue mentale ou d'appétit, il peut prendre une pomme, une mandarine, une carotte, du raisin, une poignée de fruits secs, de noisettes, d'amandes ou encore quelques noix. Une tranche de pain complet ou une galette de riz peuvent constituer un bon complément à un petit-déjeuner trop frugal. «Ces casse-croûte présentent l'avantage de n'être pas longs à préparer tout en étant très bon marché», précise la professionnelle de la santé. Autre effet bénéfique des fruits et des légumes, ils fournissent «un coup de pouce pour tenir le coup jusqu'à midi sans couper l'appétit pour le repas suivant». Niveau quantité, «comme l'heure de la récréation n'est pas très éloignée de celle de 12 heures, la collation devrait rester modeste», informe-elle.

Quant à la pause de l'après-midi, il n'est pas indiqué de proposer à son enfant un en-cas, si ce dernier goûte à l'école ou à la maison. Le quatre heures fournit, en effet, toute l'énergie nécessaire pour tenir jusqu'au souper. Pour le goûter, on adoptera la même alimentation que pour la pause de 10 heures.

Partager:
© ecoliers.ch - by etucom / 2018