Rechercher
rechercher

Un accès démocratisé au système de formation

un_acces_democratise_au_systeme_de_formation

L'AFP, une autre manière d'apprendre

A la fin de la scolarité obligatoire, votre enfant a la possibilité de poursuivre des études ou de choisir une voie professionnelle. Si votre enfant opte pour cette dernière mais qu'il éprouve des difficultés scolaires et qu'un cursus sur trois ou quatre années lui paraît difficile, l'attestation fédérale professionnelle (AFP) est faite pour lui!

Accès plus large

Celle-ci existe depuis 2004, année de la Loi fédérale sur la formation professionnelle. Toutefois, tous les métiers ne la proposent pas, comme le confirme Jean-Luc Portmann du service de la formation des niveaux secondaire II et tertiaire du canton du Jura. « On compte environ une cinquantaine de professions qui offrent cette option. Mais certains milieux ont, par exemple, refusé de mettre en place un tel système prétextant n'en avoir pas besoin. » Dans le canton du Jura, 55 individus ont choisi cette forme d'apprentissage ce qui représente moins de 2.6% des jeunes en formation. En comparaison, Vaud et Genève en totalisent moins de 5%.

Les trois principales raisons de l'instauration de cette structure : un accès plus large à la formation des personnes qui ne peuvent pas faire un CFC, un besoin de gens semi qualifiés et un pourcentage élevé de personnes au bénéfice d'un certificat.

CFC vs AFP

Présentant des analogies avec le certificat fédéral de capacités, elle n'est cependant pas une équivalence. Le premier est une formation qui dure de 3 à 4 ans alors que l'AFP se déroule sur deux ans. Toutes deux sont toutefois dispensées dans les trois lieux de formation que sont l'entreprise formatrice, l'école professionnelle et les cours interentreprises. L'avantage de l'AFP est qu'elle prend en compte les besoins individuels, offre des cours d'appui selon les lacunes de chacun et peut prolonger ou réduire la durée de l'apprentissage. Elle constitue ainsi une solution pour les jeunes et les adultes dont les aptitudes sont essentiellement pratiques.

Travailler ou continuer ?

Comme susmentionné, être titulaire d'une AFP prouve que votre enfant a suivi une formation professionnelle pendant deux ans. Seulement, ce n'est pas une fin en soi ! Bien sûr, votre enfant peut trouver du travail avec cette seule attestation mais un raccordement ? s'il en a l'envie - lui permettra d'obtenir un CFC. En effet, après avoir réussi ses examens, votre enfant a l'opportunité de se rattacher à la deuxième année de la filière CFC du même métier.


Quelques chiffres

Au niveau national, 20% des individus choisissent l'AFP. On peut remarquer que celle-ci est plus développée en Suisse allemande, notamment dans les cantons de Bâle et Soleure, qui enregistrent plus de 10 % d'apprentis AFP. Autre donnée intéressante, la part des étrangers est plus élevée dans la filière AFP. Cela leur permet de mieux s'intégrer ensuite dans le monde du travail. Enfin, le taux de réussite est presque similaire dans les deux formations. Si l'attestation fédérale est obtenue par 94% des apprentis, ils sont 91% à décrocher un CFC. Cette différence s'explique principalement par leur niveau inégal.

Partager:
© ecoliers.ch - by etucom / 2018